Un périple dans l’univers du renforcement positif

Vous pourrez discuter des articles ajoutés sur le magazine

Modérateur: Équipe administratrice

Un périple dans l’univers du renforcement positif

Messagepar Mijo » Sam Fév 16, 2013 3:40 pm

Par Stéphanie Cloutier


Au cours des 14 dernières années, ma passion pour les perroquets m’a conduite à plusieurs endroits, parfois même à des endroits surprenants, moi qui disons-le n’est jamais fermée face à de nouvelles approches ou de nouveaux courants de pensée en matière d’éducation des perroquets. De ce fait, je dois avoir lu et analysé à peu près tout ce qui se trouve en librairie et sur le net portant sur le comportement des perroquets, autant au niveau anglophone que francophone. J’ai assisté à bon nombre de conférences, rencontré et discuté avec plusieurs comportementalistes aviaires, participé à différents forums de discussions et joint des groupes et associations de passionnées. Ma soif d’apprendre à l’égard des perroquets est intarissable. Malgré tout cela, j’admets avoir commis de nombreuses erreurs avec mes perroquets. Ces erreurs m’ont hélas parfois fait reculer de plusieurs pas, mais elles m’ont surtout permises de grandir et c’est grâce à elles si j’ai voulu poursuivre ma quête vers LA méthode d’éducation, celle qui révolutionnerait ma vie et surtout celle de mes perroquets. Ce jour est finalement arrivé alors que j’assistais à un atelier pratique intensif sur les perroquets en collaboration avec Dre Susan Friedman et Steve Martin, d’une durée de 6 jours en Floride, USA.

Alors que je ne l’anticipais pas le moins du monde, je suis revenue de cet atelier aux USA complètement et à jamais transformée. De plusieurs manières, mais surtout dans ma façon de percevoir mes perroquets et plus particulièrement ma relation avec eux. Mais avant de vous en expliquer le pourquoi du comment, laissez-moi vous faire d’abord un rapide portrait de la structure de cet atelier bien unique.

Chacune de nos journées de formation s’amorçait par 2.5 heures de théorie enseignée par le Dre Susan Friedman, suivie par une démonstration pratique réalisée par Steve Martin. Nous avions ensuite 30 minutes pour entraîner notre perroquet à exécuter l’exercice demandé. Une fois l’objectif atteint, nous disposions de 2 heures supplémentaires pour entrainer notre perroquet personnel et pour observer et assister les autres participants dans leur entrainement avec leur perroquet respectif. Puis, il y avait un diner d’une durée de 30 minutes et la séquence se répétait en après-midi. Les journées consistaient donc à plus ou moins 10 heures de formation intensive en tout et pour tout. Parfois même, la journée s’étirait jusque tard en soirée autour d’une pizza pour une séance de questions, des démos ou simplement pour échanger sur nos expériences personnelles de la journée. Ce type de formation m’apparait de loin le modèle idéal, compte tenu que la partie théorique enseignée par Dre Friedman nous permettait d’abord d’acquérir les fondements, concepts et principes nécessaires. Tandis que la pratique auprès des perroquets du ranch, dirigée par Steve Martin et son équipe, nous permettait de mettre réellement en application tout ce qui avait été appris, et d’être corrigé au besoin, tout en nous exposant à un large éventail de situations.

Au début de notre séjour, nous nous sommes chacun vu assigner un perroquet avec lequel nous aurions le privilège de travailler durant toute la semaine. Étant donné que je n’ai jamais été des plus à l’aise avec les grands aras, je me suis dit, pourquoi ne pas faire une pierre deux coups de cette formation en entrainant un perroquet que je n’ai pas l’habitude de côtoyer. Je dois dire que nous avions l’embarras du choix, parmi les quelques 80 perroquets du ranch et que le choix fut difficile. Mais finalement, je fus la chanceuse à qui l’on a confié l’entrainement de Veda, un majestueux ara Hyacinthe. Des groupes de 4 participants ont été formés avec à sa tête un entraineur professionnel ayant la charge de nous diriger, de nous conseiller et surtout de nous épauler dans notre entrainement quotidien avec notre perroquet. Chaque groupe se voyait également assigner un perroquet supplémentaire pour réaliser les démos du jour, de même qu’un corbeau. Ainsi s’ajoutait donc à notre groupe : Earth, le ara macao et Boba Fett, le corbeau à cou blanc. Il nous fallait ensuite déterminer un objectif d’entrainement personnel pour la semaine. Dans mon cas, j’ai choisi de parfaire mes connaissances sur la méthode de « targetting » et d’y entrainer Veda.

Une des facettes rendant cette formation des plus enrichissantes pour les participants était que nous avions à travailler avec une multitude d’espèces de perroquets allant du petit ara de coulon, au cacatoès, en passant par l’amazone et le ara macao, chacun ayant des tempéraments plus différents les uns que les autres. Certains étant totalement effrayés de l’homme et ne tolérant pas les contacts, d’autres au contraire très entreprenants et finalement d’autres un peu plus agressifs. Mais comme point commun pour la majorité : Tous des perroquets n’ayant jamais reçu réellement d’entrainement auparavant, la plupart étant âgés d’environ 1 an et venant tout juste d’arriver au ranch.

C’était le cas de Veda, mon ara Hyacinthe qui bien qu’étant douce et facile d’approche, ne connaissait pas les commandes de base. Or, je suis bien fière de vous dire qu’à la fin de la semaine, Veda maitrisait parfaitement le rappel, de même que la méthode du targetting, volant sur de grandes distances pour aller rejoindre le bâton cible. J’ai également utilisé le targetting pour lui apprendre à entrer et sortir sur commande d’une cage de transport. Puis finalement, elle assimilait si rapidement les enseignements, que j’ai eu le temps de lui enseigner à récupérer des petits anneaux et à les rapporter jusqu’au bâton cible. En complément, j’ai participé chaque jour à l’entrainement de Boba Fett le corbeau, à qui nous avons appris à faire une roulade sur le sol. Puis, à Earth le ara macao qui a quant à lui appris à faire un salut de la patte et à faire la révérence avec la tête. Mais au-delà de tous ces trucs/tours que j’ai enseignés aux perroquets du ranch, j’ai surtout acquis une expérience inestimable pour bien reconnaitre le langage corporel des perroquets et pour savoir par exemple quoi faire lorsque l’un d’eux mord ou ne réagit pas de la manière anticipée.

La semaine s’est conclue par une évaluation écrite, puis par une présentation devant le groupe des acquis de notre perroquet. Cérémonie de remise de diplômes et luxueux banquet sont venus couronner et conclure ce périple inoubliable à tout point de vue.

Si je devais nommer une seule chose que j’ai appris, celle qui m’a le plus marquée, c’est qu’une méthode d’éducation appropriée n’est pas nécessairement celle qui est EFFICACE. Arroser son perroquet, couvrir sa cage, l’isoler, le gronder, lui faire peur avec un objet sont certainement toutes des méthodes qui peuvent (ou non) être efficaces chez certains sujets, permettant l’extinction ou la diminution d’un comportement indésirable. Mais à quel prix? Le renforcement positif comme approche en matière d’éducation de nos perroquets permet non seulement d’arriver au même résultat, souvent plus rapidement, mais surtout n’engendrera pas les effets pervers que provoquent l’utilisation de la punition: augmentation de l’agressivité, crainte démesurée et généralisée, fuite constante ou apathie.

Parfois certes, la punition légère ou le renforcement négatif peuvent être utilisés par un propriétaire averti, mais ils ne devraient l’être qu’à titre de solution de dernier recours et son usage doit être JUDICIEUX. Avant d’y avoir recours, il convient toujours de se demander au préalable deux choses : 1. Est-ce qu’une autre approche plus positive ne pourrait pas donner le même résultat? 2. Ai-je bâti avec mon perroquet une relation de confiance suffisamment forte qui pourra subsister malgré l’usage de cette punition?

Gardez toujours à l’esprit que « Dominance » et « Supériorité » sont des concepts totalement étrangers pour nos perroquets. Pourtant l’humain croit souvent à tort qu’il s’agit d’un mal nécessaire à l’obtention d’une relation harmonieuse avec un animal de compagnie. Combien de fois ai-je entendu qu’il fallait montrer à son animal QUI commande pour éviter qu’il ne devienne le roi de la maison. Je ne crois pas que l’utilisation du renforcement positif comme méthode d’éducation mène inévitablement vers le piège de l’oiseau « maître chez soi », à qui tout est permis. Bien au contraire. Un cadre très rigide peut être établit, et ce simplement avec le renforcement positif comme méthode d’éducation pour faire comprendre les limites et règles de savoir-vivre à notre perroquet. J’oserais même dire que ce cadre n’en sera que plus solide, car à mesure que cette éducation se fera, une relation de confiance et de respect avec notre perroquet se bâtira en parallèle.

Alors laissez de côté cette tendance innée que nous avons tous, nous les pauvres humains, de vouloir dominer nos animaux de compagnie. Et je dis cela totalement sans jugement. Moi la première, j’admets être tombée dans le piège de cette méthode d’éducation. On a recours à une punition … 1 fois, 2 fois, 3 fois, et puisque cela montre des résultats ou parce qu’on nous a dit que c’était la méthode appropriée, on est encouragé et on poursuit dans cette voie. Or, un beau jour, trop tard hélas, on réalise que la balance des négatifs pèse dorénavant plus lourd que la balance des positifs dans l’esprit de notre perroquet. La relation de confiance qui existait jadis n’est plus et votre perroquet n’a plus aucun respect pour vous. Les cris, comme ce fut mon cas, auront bel et bien cessés, mais tout un tas de nouveaux comportements surgiront, telles de l’agressivité ou une crainte excessive envers vous.

Je ne reprendrai pas ici les bases de la méthode de renforcement positif enseignée par le Dre Susan Friedman puisqu’elle les explique bien mieux que moi dans ses nombreux écrits. Je vous invite plutôt à faire la lecture de ces quelques textes en français pour en apprendre davantage sur ce qui m’a été enseigné lors de cet atelier en Floride :

L’ABC du comportement
http://www.behaviorworks.org/files/tran ... lation.pdf

Renflouer son compte
topic32266.html

Le point sur les punitions
http://www.behaviorworks.org/files/tran ... lation.pdf

La lutte pour la dominance : fiction ou réalité?
http://www.behaviorworks.org/files/tran ... lation.pdf

Je vous encourage également fortement à venir rencontrer en personne Dre Friedman lors de la conférence qu’elle donnera à Montréal les 15-16 juin 2013. Ses apparitions au Canada sont rares, encore plus au Québec. Les billets sont en vente ici : http://www.colloque-aviaire.org/

Au final, comme je le mentionnais au début de ce texte, je suis ressortie de cette expérience grandie. Avec une confiance en moi et en mes capacités plus grande que jamais, mais surtout avec des outils d’une valeur inestimable pour améliorer ma relation avec mes perroquets. Et pour conclure, je m’en voudrais de ne pas souligner l’extraordinaire simplicité de Susan Friedman et de Steve Martin, deux personnes dont la liste des qualifications prestigieuses est infinie et qui pourtant, sont tous deux restés des êtres généreux et très humbles, à l’écoute des opinions de chacun et toujours ouverts à de nouvelles idées.

Merci Steve, Merci Susan….. Je ne vous dis pas au revoir, mais à bientôt dans un avenir très rapproché!
Image
Avatar de l’utilisateur
Mijo
Administratrice et propriétaire
Administratrice et propriétaire
 
Messages: 27898
Inscription: Mar Juil 19, 2005 8:17 pm
Sexe: Femme
Ville: Mirabel, Québec
Pays: Canada

Messagepar poussin hawaien » Sam Fév 16, 2013 4:26 pm

merci Mijo :wink:
ÉDUCATRICE AVIAIRE CERTIFIÉE
Membre de l'International Association of Avian Trainers and Educators

Image
Avatar de l’utilisateur
poussin hawaien
Amazone
Amazone
 
Messages: 3813
Inscription: Mer Mai 26, 2010 1:02 pm
Localisation: Quebec, Canada
Ville: Rive-Nord
Pays: Canada

Messagepar Mijo » Sam Fév 16, 2013 4:30 pm

ça me fait plaisir :wink: Partagez sur votre FB :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
Mijo
Administratrice et propriétaire
Administratrice et propriétaire
 
Messages: 27898
Inscription: Mar Juil 19, 2005 8:17 pm
Sexe: Femme
Ville: Mirabel, Québec
Pays: Canada

Re: Un périple dans l’univers du renforcement positif

Messagepar Emmanuel » Jeu Fév 21, 2013 7:40 am

Mijo a écrit:Par Stéphanie Cloutier

http://magazineforumperroquet.com/wp/?p=415


Merci PH ce lien est très intéressant
:wink:

et on peut suivre ça sur FB aussi ?
Avatar de l’utilisateur
Emmanuel
Inséparable
Inséparable
 
Messages: 242
Inscription: Sam Fév 02, 2013 2:47 pm
Localisation: Paris
Ville:

Messagepar shadow » Jeu Fév 21, 2013 9:14 am

http://youtu.be/ZLvwo8UBtKc
En attendant mieux...et ça vient de chez vous.
shadow
Grand Alexandre
Grand Alexandre
 
Messages: 1322
Inscription: Jeu Nov 30, 2006 11:22 am
Localisation: france
Ville:

Messagepar clara19 » Dim Mar 31, 2013 5:20 pm

Très intéressant! Je vais prendre le temps de bien tout relire; merci! :)
"La vanille appartient à ceux qui se lèvent tôt" (M. Favreau)


Alik, conure à ailes de feu, 26/05/2012
clara19
Inséparable
Inséparable
 
Messages: 264
Inscription: Jeu Juil 07, 2011 7:23 pm
Localisation: Limousin, France
Ville:

Messagepar Pralina » Dim Mar 31, 2013 6:10 pm

shadow a écrit:http://youtu.be/ZLvwo8UBtKc
En attendant mieux...et ça vient de chez vous.


:lol: c'est drôle cette vidéo
:alexandrine: :alexandrine: Pesho + Ponka (Psittacula eupatria)
:gristimneh: Echo (Psittacus erithacus timneh)
:ringneck1: Akilles (Psittacula krameri)
:moustache: Frieda (Psittacula alexandri)
:lovebird5: :lovebird4: Kiwi + Mango (Agapornis roseicollis)
Avatar de l’utilisateur
Pralina
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 5095
Inscription: Lun Oct 12, 2009 2:19 pm
Localisation: Montreal, QC, Canada
Ville:


Retourner vers Le magazine

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités