Les vacances d'été avec vos plumeaux aux États-Unis

Petits bonheurs, drôles d'annecdotes, tout ce qui concerne la vie de tous les jours avec les perroquets.

Modérateur: Équipe administratrice

Les vacances d'été avec vos plumeaux aux États-Unis

Messagepar Loupin » Sam Mar 06, 2010 6:25 pm

Pour ceux qui songeraient à amener leurs oiseaux en vacances aux États-Unis au cours de l'été prochain, c'est le temps de penser à régler les formalités. Voici comment.

1. Il faut d'abord que vous obteniez un passeport de la CITES d'Environnement Canada.

Voici le lien au formulaire de demande d'un certificat de possession pour voyager avec un animal de compagnie couvert par la CITES:

http://www.ec.gc.ca/cites/05BFDC16-0E81-4E0E-A13C-FCAB08D1413B/formulaire_passport.pdf


Le passeport est gratuit mais ça prend quelques semaines pour l'obtenir.

2. Il faut ensuite demander un permis d'importation/exportation/réexportation pour les animaux de compagnies visés par la CITES (Import/Export/Re-export of personnal pets, CITES) au United States Fish and Wildlife Service

Voici le lien au formulaire de demande:

http://www.fws.gov/forms/3-200-46.pdf

L'obtention de ce permis peut prendre jusqu'à 90 jours. Voilà pourquoi il faut s'y prendre tôt. Sur le site, il y a plein de formulaires différents. Il faut bien sélectionner le formulaire 3-200-46. La demande doit être accompagnée des documents ou informations suivants:
le document attestant que l'animal provient d'un éleveur ou une preuve d'achat si acheté en animalerie, la date de naissance, le numéro de bague ou de micro-puce, le sexe de l'animal, les coordonnées complètes de l'éleveur, copie des documents démontrant la chaîne des transactions si l'animal a eu plusieurs propriétaires.

S'il est impossible de fournir ces documents, il faut produire une description complète des circonstances entourant l'acquisition de l'oiseau et joindre les documents disponibles.

Vous joignez également une copie du passeport de la CITES émis par l'autorité canadienne, Environnement Canada. Ce certificat de propriété est un ''must''.

Pour obtenir le permis,vous devez produire une adresse aux États-Unis. Une réservation à l'avance d'un hotel ou d'un camping est O.K. Si vous vous déplacez, vous donnez une des adresses où vous logerez et ce sera également O.K. Dans une lettre qui accompagne le formulaire de demande, indiquez que vous voulez recevoir le permis à votre adresse permanente au Canada puisque vous en avez besoin pour traverser la frontière.

Vous incluez un mandat poste de 50 US$ et vous envoyez le tout.

3. Vous devez planifier les dates et l'endroit d'entrée aux États-Unis car il faut que lors de votre entrée, vous puissiez rencontrer l'officier du U.S. Fish and Wildlife Service ainsi qu'un vétérinaire du USDA (1-802-868-2556). Le vet du USDA n'est pas présent à la semaine longue. Si vous arrivez et qu'il n'est pas disponible, vous devrez attendre du côté canadien. Ces deux personnes sont en fonction uniquement les jours de semaine. Donc, pas de passage de la frontière les fins de semaines.

À titre d'information, au port d'entrée de Champlain (Lacolle au Québec)l'officier du U.S. Fish and Wildlife Service est présent du lundi au vendredi alors que le vétérinaire est présent uniquement le mardi, de 9:00 à 15:30. Ça veut donc dire qu'à cet endroit, il faut planifier de traverser le mardi (c'est notre cas) et ne pas arriver trop tard pour ne pas risquer d'être retardés par les inspections d'animaux de boucheries qui peuvent parfois être expédiés vivants aux États-Unis.

Par l'autoroute US87, dans le Vermont (Highgate Spring, je ne sais plus quelle est la ville du côté canadien), le vétérinaire est présent le lundi, le jeudi et le vendredi dès 8:00 le matin. Toutefois, je ne connais pas les présences de l'officier du U.S. Fish and Wildlife Sevice à cet endroit. Il faudrait vérifier (1-518-298-4825).

Il est également possible de d'entrer par le port de Derby Line (Stansted au Québec) sur l'autoroute US91. Le vétérinaire est présent le mercredi à partir de 10:00 mais encore là, je ne connais pas la cédule de travail de l'officier du U.S. Fish and Wildlife Service.

Les frais pour le vet sont de 35 US$.

4. Quelques semaines avant le départ, il faut compléter une déclaration d'importation et d'exportation. Cette formalité est requise en plus du permis du U.S. Fish Wildlife Servce car le permis vous donne le droit d'entrer alors que la déclaration indique quand vous allez entrer et sortir des États-Unis avec votre ou vos oiseaux.

On peut compléter cette déclaration directement sur le site Web du U.S. Fish and Wildlife Service en vous ouvrant un compte au lien suivant:

https://edecs.fws.gov/

C'est le formulaire 3-177 que vous allez utiliser. Vous compléter en ligne le formulaire pour la déclaration d'importation et un autre exemplaire du même formulaire pour la déclaration d'exportation. Dans un cas vous cochez import et dans l'autre, export.

Pour le compléter, il faut que vous puissiez laisser au moins une adresse (réservation d'hotel, de camping, etc) aux États-Unis. Si vous êtes en déplacement continuel, vous laissez l'adresse de l'endroit où vous serez le plus longtemps ainsi qu'un numéro de téléphone (cellulaire) pour vous rejoindre.

Vous complétez donc les deux exemplaires du formulaire sur le site Web et les frais sont payable au moment du retour au Canada. Les frais sont assez élevés, 251 US$. Certains ports sont dits ''désignés'' et ne comportent des frais beaucoup moins élevés. Le problème est que le port désigné le plus proche est Buffalo. Ça ne vaut pas la peine de faire un détour de deux jours pour aller et deux jours pour revenir, payer les couchers et l'essence pour sauver 251$. Les frais sont moins élevé dans les ports désignés à cause de la quantité plus importante d'animaux protégés qui traversent. Dans les ports non désignés, tel Champlain ou Derby Line, c'est coûteux pour le U.S. Fish and Wildlife Service d'avoir un officier sur place pour inspecter un animal de temps en temps et les frais sont en conséquence.

5. Pour passer la frontière, il faut des cerficats de santé d'un vétérinaire canadien. Le vétérinaire américain va faire un examen visuel de l'oiseau et constater qu'il y a bien un certificat de santé émis pour le ou les oiseaux.

6. Le jour du départ, il faut avoir tous les documents originaux en main: passeport canadien de la CITES, preuve d'achat, si elle est disponible, le numéro de la micro-puce ou de la bague, le certificat de santé, le test d'ADN pour sexe si vous l'avez et les déclaration d'importation et d'exportation remplies sur le site Web mais que vous aurez fait imprimer. L'officier au port d'entrée ira vérifier dans la banque de données du U.S. Fish and Wildlife Service si votre déclaration d'importation a été complétées correctement.

7. À la frontière, vous vous rendez d'abord au poste de contrôle canadien. Là, votre passeport de la CITES sera estampillé, attestant que l'oiseau quitte le Canada. Vous vous rendez ensuite au poste américain où ils contrôleront votre permis, votre déclaration d'importation. Vous rencontrerez comme prévu l'officier et le vet qui donnera une ''cleareance'' de santé à l'effet que l'oiseau peut entrer. Enfin, votre passeport de la CITES sera estampillé, attestant que l'oiseau est entré aux États-Unis.

Au retour, vous devez rencontrer à nouveau un officier du U.S. Fish And Wildlife Service (donc ce qui implique un retour sur semaine et non le weekend) qui contrôlera votre votre permis et votre déclaration d'exportation et estampillera le passeport de la CITES attestant que l'oiseau quitte les États-Unis. Vous aurez à payer les frais relatifs à la déclaration d'importation et d'exportation, puisque c'est en quittant les États-Unis qu'ils sont dus.

Au poste de douanes canadien, les officiers vont estampiller le passeport de la CITES, attestant que l'oiseau entre au Canada. Le passeport est estampillé à chaque sortie et à chaque entrée.


Tout cela peut sembler long et compliqué mais ce ne l'est pas. Ça prend un coup de téléphone pour s'assurer des heures de disponibilité des officiers et du vet. Tout le reste peut se faire par Internet sauf pour la demande de permis qu'il faut mettre à la poste.

Les couts sont de 50 US$ pour le permis, 35US$ pour le vet et 251 US$ pour les déclaration d'import et d'export, soit un total de 336 US$, que soit pour un oiseau ou plus, en autant que ce soit des animaux personnels et non destinés au commerce.

Ça peut sembler cher mais, c'est un choix. En ce qui nous concerne, on dépense moins sur d'autre chose pour pouvoir emmener Janis et Riko avec nous. Je m'ennuierais trop sans eux.


:D :D :D
Dernière édition par Loupin le Ven Avr 22, 2011 10:11 am, édité 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Loupin
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2314
Inscription: Mer Déc 17, 2008 9:47 pm
Localisation: Québec
Ville:

Messagepar jojo » Sam Mar 06, 2010 7:55 pm

Tout ce que tu as fourni est juste, Merci beaucoup pour tout le travail de recherche effectué. je n'ai pas ce pouvoir mais quelqu'un devrait mettre le tout en post-it car ce sont des informations très pertinentes pour voyager avec son oiseau et traverser les douanes américaines.
Jojo
Présidente Perroquetsecours
Image
Avatar de l’utilisateur
jojo
PerroquetSecours
PerroquetSecours
 
Messages: 10229
Inscription: Jeu Juin 01, 2006 7:21 pm
Localisation: Montérégie QC
Ville:

Messagepar Loupin » Sam Mar 06, 2010 10:05 pm

Ce n'est pas uniquement un travail de recherche.

L'an dernier, ma conjointe et moi avons passé la frontière avec Janis, notre femelle gris d'Afrique (nous n'avions pas encore Riko, le mâle). Comme c'était la première fois, il y avait des formalités que nous avions pas remplies adéquatement mais tout s'est quand même bien passé. En fait nous avions uniquement le passeport CITES du gouvernement canadien et le certificat de santé, pas de permis et pas de déclaration d'importation/exportation. Je dois dire que les officiers à la frontière ont été accomodant. Ils nous ont laissé passer en autant que nous nous engagions à faire l'arrêt à Boston pour régulariser la situation.
Nous avons donc dû arrêter à Boston, heureusement sur la route de notre destination (Cape Cod) pour régulariser la situation de Janis. Arrivés à Boston, c'était plutôt inquiétant (mais comique après coup). À l'adresse où nous devions nous rendre, c'était en fait un gros édifice du Depatment of Homeland Security. C'est le ministère qui a été créé après l'attentat du 11 septembre 2001. Du coup, je me suis demandé s'ils ne nous avait pas mis sur une liste de suspects.

Comme il fallait que j'emmène Janis pour qu'elle fasse l'objet d'un examen visuel, je suis allé dans ce gros building, en short, chapeau Tilley, T-shirt et Janis sur l'épaule. Évidemment, la salle du rendez-vous a été difficile à trouver à l'intérieur. Ce devait être au quatrième étage. J'ai pris l'ascenseur avec plein de gens tous bien mis, des agents de sécurité, des gens en complet-cravatte et des femmes en beaux tailleurs, et j'en passe. Parvenu au quatrième étage, fouille-moi, je ne trouvais pas la foutue salle. Partout, c'était des portes qui indiquaient ''Department of Homeland Security''. J'ai finalement osé cogner à une porte et pour demander où aller.

J'ai finalement trouvé l'endroit et la personne que je devais rencontrer. Une gentille dame que j'ai rappelé lundi dernier pour m'assurer que je comprenais bien leur processus. Mais j'étais bien à l'intérieur du département de la sécurité nationale. Ce ministère regroupe plusieurs fonctions de plusieurs autres ministères (dont le USFWS), fonctions reliées à la sécurité à la frontière, entre autres. En rétrospect, ce fut une expérience plutôt intéressante, qui a retardé notre arrivée à destination mais uniquement d'environ deux heures. C'était somme toute pas si mal.

Cette année, j'ai contacté la dame du bureau de Boston du U.S. Fish and Wildlife Service (USFWS), le vétérinaire du USDA et l'inspecteur du USFWS en poste à Champlain (poste de Lacole au Québec) pour m'assurer que tout est O.K.

Ça peut être tentant pour quelqu'un de tenter l'aventure sans suivre les règles américaines mais ça peut aussi tourner mal si la personne en question se fait prendre. Les conséquences ne sont pas toutefois dramatiques: refus d'entrer aux États-Unis, ce qui peut vouloir dire perte d'un dépôt pour une réservation. Est-ce que c'est possible que l'oiseau soit saisi? Je ne sais pas. Vaut mieux ne pas prendre de chance même si dans mon cas, l'an dernier, rien de tout ça n'est arrivé.

:D :D :D
Avatar de l’utilisateur
Loupin
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2314
Inscription: Mer Déc 17, 2008 9:47 pm
Localisation: Québec
Ville:

Messagepar jojo » Dim Mar 07, 2010 9:29 am

Il faut ajouter aussi qu'il faut vérifier les états par lesquels on doit passer car certains états ne tolèrent pas certaines espèces de perroquets.
Jojo
Présidente Perroquetsecours
Image
Avatar de l’utilisateur
jojo
PerroquetSecours
PerroquetSecours
 
Messages: 10229
Inscription: Jeu Juin 01, 2006 7:21 pm
Localisation: Montérégie QC
Ville:

Messagepar Loupin » Sam Mar 27, 2010 5:19 pm

J'ai édité mon message.

Le USFWS m'a appelé pour m'indiquer qu'il faut une adresse (temporaire) aux États-Unis. Je leur ai fourni l'adresse où nous avons une réservation mais en mentionnant que c'est important que je reçoive le permis à mon adresse permanente, au Canada, puisque ça prend le permis pour passer la frontière. Le permis devrait être émis sous peu.
Avatar de l’utilisateur
Loupin
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2314
Inscription: Mer Déc 17, 2008 9:47 pm
Localisation: Québec
Ville:

Messagepar manny » Sam Mar 27, 2010 5:38 pm

wow.. merci Loupin de ce gros travail..

ca va être utile j'en suis certaine.
manny et Pooky ( cockatiel)
Fabrication de jouet pour perroquet... Perroquet Engagé
Avatar de l’utilisateur
manny
Membre étoile
Membre étoile
 
Messages: 9572
Inscription: Mer Juil 20, 2005 9:25 am
Localisation: lanaudière, Québec
Ville:

Messagepar Loupin » Dim Mai 16, 2010 9:23 pm

J'ai reçu mon permis du U. S. Fish and Wildlife Service.

Je pourrai donc me présenter à la douane au moment de nos vacances en août, en prenant rendez-vous avec l'agent du USFWS en fonction au poste frontière de Champlain (Lacolle au Québec). Il me faudra, quelques jours avant le départ, faire une déclaration d'importation et d'exportation sur le site du USFWS pour mes deux plumeaux et apporter le permis, le passeport de la CITES et les certificats de santé que je viens tout juste d'obtenir de la vétérinaire aviaire.

Donc, tout est prêt pour les vacances en "famille animale".
Avatar de l’utilisateur
Loupin
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2314
Inscription: Mer Déc 17, 2008 9:47 pm
Localisation: Québec
Ville:

Messagepar Loupin » Sam Aoû 28, 2010 9:03 pm

Des nouvelles de mon passage aux douanes, tout s'est bien passé.

Nous sommes allés en vacances la deuxième semaine du mois d'août et avec les formalités ci-haut, tout était O.K.

Une anecdote: lorsque nous sommes sortis du Canada, il fallait faire estampiller le passeport des oiseaux. L'officier à la douane voulait garder la première page du passeport. Un peu inusité, non? Imaginez pour un humain que vous deviez laisser votre passeport à la douane. C'était évident qu'il me fallait le passeport complet pour entrer aux États-Unis.

Je lui ai tout simplement dit qu'il était dans l'erreur. Il a insisté et je lui dit que j'allais appeler Ottawa, en lui sortant le numéro de téléphone. Alors là, il est allé voir son patron et est revenu en ayant l'air idiot en déclarant que tout était O.K. J'avais aussi le numéro des autorités américaines, en cas de problèmes aux douanes U.S.

Ça peut donc arriver que les officiers de douanes ne soient pas au courant des procédures pour les oiseaux. C'est pourquoi, il faut que les propriétaires soient bien informés pour ne pas se laisser monter un bateau par un officier mal formé.

À la frontière américaine, tant à l'entrée qu'à la sortie, pas de problème. Il a juste fallu attendre un peu le vétérinaire du USDA lors de notre entrée, vu que nous sommes arrivés en même temps qu'un chargement de bovins.

:D :D
Avatar de l’utilisateur
Loupin
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2314
Inscription: Mer Déc 17, 2008 9:47 pm
Localisation: Québec
Ville:

Messagepar smartine57 » Sam Aoû 28, 2010 9:21 pm

Très intéressant! J'ai gentil de ta part d'avertir les autres, trouver ce types de renseignements peut être long et ardu.
Avatar de l’utilisateur
smartine57
Membre étoile
Membre étoile
 
Messages: 7810
Inscription: Dim Mar 26, 2006 8:42 pm
Localisation: montréal
Ville:

Messagepar delys » Dim Sep 26, 2010 11:12 am

bonjour
et de la france jusqu'aux etats unis savez vous comment faire?
ce n'est pas pour un voyage mais une expatriation :wink:
Avatar de l’utilisateur
delys
Inséparable
Inséparable
 
Messages: 328
Inscription: Ven Avr 02, 2010 4:21 am
Localisation: Usa Connecticut
Ville:

Messagepar Tonya036 » Mar Fév 08, 2011 11:54 am

Moi aussi j'ai suivi la même procédure quand je suis partie en vacances aux Etats-Unis, et je n'ai rencontré aucun probléme! Par contre, il faut faire attention lors de votre réservation de location vacances à ce que les animaux soient acceptés!

Je sais que cette année je pars avec Casamundo à Snogebik au danemark et j'ai bien fait attention à ce détail qui a toute son importance, parce que l'autre fois j'avais réservé une location canada et je m'étais faite avoir...
Tonya036
Coco
Coco
 
Messages: 7
Inscription: Mer Fév 02, 2011 6:49 am
Localisation: Gard
Ville:

Re: Les vacances d'été avec vos plumeaux aux États-Unis

Messagepar Loupin » Lun Aoû 12, 2013 1:07 am

Après 3 ans, nous retournons aux États-Unis avec les oiseaux et nos deux chiens.
En 2010, c'était avec Janis et Riko. Depuis, Gwaihir et Ikran se sont joints à la famille.

Comme les passeport canadiens de Janis et Riko et le permis américain étaient expirés, il a fallu tout reprendre à zéro.

Mais ce n'est pas compliqué. Peu de chose ont changé depuis 3 ans.
Voici les étapes:

1. Obtenir le passeport canadien pour chacun des 4 oiseaux.

Il s'agit du certificat de possession requis en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, connue par son sigle CITES ou encore comme la Convention de Washington.
C'est assez simple on complète les 4 formulaires, un pour chaque oiseau, au lien suivant: http://www.ec.gc.ca/cites/05BFDC16-0E81-4E0E-A13C-FCAB08D1413B/formulaire_passport.pdf que l'on transmet avec une preuve d'achat et si possible de naissance ainsi que les certificats de santé. Les oiseaux doivent être micropucés ou porteurs d'une bague d'identification. Ce passeport est gratuit, au Canada.

Le délai pour cette première étape est de 6 à 8 semaines. Les passeports doivent être obtenus avant de faire les demandes de permis aux États Unis.


2. Obtenir le permis le permis d'importation au États-Unis et de réexportation, du United State Fish and Wildlife Service (USFWS).

On complète le formulaire suivant: http://www.fws.gov/forms/3-200-46.pdf , que l'on transmet avec une copie du passeport canadien, les preuves d'achat et de provenance, certificat de santé et un mandat poste de 50 U.S.$ (50 U.S.$ par demande). Ici, il faut faire attention. Un permis ne peut être délivré que pour deux oiseaux. Comme j'avais fait une demande pour les 4 oiseaux sur le même permis, on m'a avisé par e-mail (heureusement car c'est plus rapide) que deux des oiseaux devaient être placés sur un permis délivré à une autre personne (en l'occurrence mon épouse). Nous avons donc refait rapidement une deuxième demande, au nom de Gaétane. La personne qui traitait nos demandes nous a répondu une semaine plus tard pour nous indiquer que deux des passeports canadiens devaient également être refaits au nom de mon épouse pour correspondre aux deux permis américains :what: .

Elle aurait pu nous le dire dans son premier message, mais non. À ce moment, il était tard dans le calendrier, déjà à la mi-juin. Obtenir de nouveaux passeports à temps et obtenir les permis américains étaient loin d'être certains pour nos vacances.

J'ai donc appelé Environnement Canada, l'organisme qui délivre les passeports CITES au Canada, pour leur expliquer la situation. La gestionnaire m'a assuré que notre demande serait traité en urgence. On a mis les deux demandes de remplacement dans le courrier express le jour même et nous avons reçu nos passeports une semaine plus tard. Pas mal pour un processus qui peut prendre habituellement de 6 à 8 semaine.

Heureusement, la préposée américaine a accepté qu'on lui transmette par e-mail une copie numérisée des deux passeports remplacés, car il fallait faire vite. Nous réservations étaient faites depuis la fin du mois d'avril.
Nous avons finalement eu nos permis américains à la fin du mois de juillet.

3. Il a fallu ensuite prendre rendez-vous à la frontière américaine, au poste de Champlain (Lacolle), avec l'agente de la faune du USFWS (c'est une dame) ainsi qu'avec le vétérinaire du United State Department of Agriculture (USDA).

Ces rendez-vous doivent être pris au moins 72 heures à l'avance. Il faut pouvoir rencontrer ces deux personnes le même jour idéalement à environ une demie heure d'intervalle. Comme le vétérinaire n'est disponible au poste de Champlain, près de Lacolle au Québec, que le mardi et le jeudi, cette contrainte vient fixer le jour du départ. Le vétérinaire couvre d'autres postes frontières, mais l'agente de la faune n'est pas présente à ces autres postes. Elle est basée du lundi au vendredi au poste de Champlain. On peut toujours la faire venir à un autre poste, par exemple, Derby Line, au sud de Sherbrooke (par l'autoroute 55), mais il faudrait alors payer un bon montant en plus des frais de base qui sont déjà passablement élevés.

4. Lors du passage à la frontière:

Nous allons donc partir mardi. Il faudra d'abord faire estampiller les passeports des oiseaux au poste des douanes canadiennes pour attester que ces petites bêtes quittent le Canada. Ensuite, on se rendra au poste américain. On devra montrer nos passeports (humains, ceux-là :wink: ), les certificats de vaccination des chiens et nous pourrons ensuite rencontrer l'agente de la faune. À ce moment, il faudra faire la déclaration d'importation (entrée aux États-Unis) en utilisant le formulaire suivant: http://www.fws.gov/le/pdf/3177_1.pdf , que j'ai pris soin de compléter d'avance, question de gagner du temps aux douanes américaines. L'agente de la faune m'a dit, et confirmé par e-mail, qu'une seule déclaration serait nécessaire pour les 4 oiseaux. Mais j'ai quand même un doute car nous avons deux permis, un pour moi et un pour Gaétane et chacun deux passeports d'oiseaux délivrés à nos noms respectifs. J'ai donc préparé d'autres exemplaires du formulaire de déclaration, au cas où la dame se serait trompée et qu'elle nous demande finalement deux déclarations d'importation.

Par la suite, nous irons rencontrer le vétérinaire qui va vérifier les certificats de santé des oiseaux et procéder à un examen visuel. Il complètera ensuite une "clearance" confirmant que nos oiseaux son O.K. pour entrer aux États-Unis. Le vétérinaire devrait nous coûter au environ de 50.00 U.S.$. On retournera ensuite rencontrer à nouveau l'agente de la faune qui, à ce moment-là, pourra estampiller les passeports des oiseaux, ce qui nous permettra de poursuivre notre route en territoire américain.

5. Au retour, c'est beaucoup plus simple.

Il n'est pas nécessaire de rencontrer le vétérinaire vu que l'on quitte les États-Unis, ce qui nous donne la possibilité de revenir un autre jour que le mardi ou le jeudi. Il nous faudra rencontrer à nouveau l'agente de la faune pour faire la déclaration d'exportation (sortie des États-Unis). À ce moment, il faudra payer 331.00$, ce qui représente les frais du USFWS pour l'importation et l'exportation. Bizarrement, les frais sont payables à la sortie et non à l'entrée. Après que l'agente ait estampillé les passeports pour attester que les oiseaux ont quitté les États-Unis, nous devrons faire estampiller les passeports en entrant au Canada.

Ça peut sembler long, mais dans les fait, c'est assez simple. Il faut juste s'y prendre longtemps avant le départ.
Et ça vaut le coup d'emmener nos plumeaux avec nous en vacances. :-)


:D :D :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Loupin
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2314
Inscription: Mer Déc 17, 2008 9:47 pm
Localisation: Québec
Ville:

Re: Les vacances d'été avec vos plumeaux aux États-Unis

Messagepar Shamane » Lun Aoû 12, 2013 11:19 am

Bon voyage!!!
____________
Genevieve
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

:youyou2: Léo le youyou ♂ (8 ans)
:griscongo: Memphis Belle le gris du Congo ♂ (5 ans)

Cartouche le Berger de Shetland au ciel des chien-chiens
Tipusse le gros chat paresseux au ciel des minous
Avatar de l’utilisateur
Shamane
Gris d'Afrique
Gris d'Afrique
 
Messages: 5903
Inscription: Mar Oct 19, 2010 2:49 pm
Localisation: Lac-St-Charles, Québec
Ville:

Re: Les vacances d'été avec vos plumeaux aux États-Unis

Messagepar Pralina » Mar Aoû 13, 2013 6:42 pm

tres interessant! merci pour les explications Loupin, j'avais pas vu ce post en 2010
:alexandrine: :alexandrine: Pesho + Ponka (Psittacula eupatria)
:gristimneh: Echo (Psittacus erithacus timneh)
:ringneck1: Akilles (Psittacula krameri)
:moustache: Frieda (Psittacula alexandri)
:lovebird5: :lovebird4: Kiwi + Mango (Agapornis roseicollis)
Avatar de l’utilisateur
Pralina
Modératrice
Modératrice
 
Messages: 5095
Inscription: Lun Oct 12, 2009 2:19 pm
Localisation: Montreal, QC, Canada
Ville:

Re: Les vacances d'été avec vos plumeaux aux États-Unis

Messagepar sebypick » Jeu Aoû 15, 2013 9:15 am

Merci pour la mise a jour,très apprécier!!!!
Image
Avatar de l’utilisateur
sebypick
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2379
Inscription: Mer Déc 28, 2011 7:59 am
Localisation: Lanaudiere,Québec,Canada
Ville:

Suivante

Retourner vers Le quotidien avec les perroquets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités