Perdre un oiseau, ça n’arrive pas qu’aux autres !

Vous pourrez discuter des articles ajoutés sur le magazine

Modérateur: Équipe administratrice

Perdre un oiseau, ça n’arrive pas qu’aux autres !

Messagepar Mijo » Jeu Fév 02, 2012 12:24 am

On connait tous quelqu’un à qui c’est arrivé. La plupart du temps, il s’agit d’un bête accident : on oublie que notre oiseau est sur notre épaule; on oublie que des ailes taillées, ça repousse; les amis de nos enfants ont ouvert la porte alors que l’oiseau était en liberté; le harnais s’est brisé, le transporteur s’est ouvert ou, parfois, on a trop fait confiance en notre oiseau en pensant que jamais il ne s’envolerait loin de nous car il nous aime. Pourtant, ça m’est arrivé le 8 juillet 2008 et, après avoir vécu la perte de l’oiseau que je chérissais, je peux vous dire que c’est l’un des pires sentiments de tristesse et de détresse que j’ai vécus dans ma vie. Après trois ans et demi, j’espère toujours ce coup de fil qui me le ramènera.

Mon jardine Billy est en quelque sorte l’instigateur des avis de recherche car, en le cherchant, je me suis vite aperçue qu’il existait peu ou pas de ressources pour m’aider à le retrouver. Bien sûr, il y a des sites où l’on peut publier la fiche d’un animal perdu, mais aucun site québécois n’offrait de suivi ou n’avait pour mission de faire un rapprochement entre les oiseaux perdus et trouvés. En fouillant les annonces, j’ai été surprise de voir combien d’oiseaux étaient perdus ou trouvés et j’ai commencé à tenir un registre de tout cela; de fil en aiguille, Perroquetsecours est né le 4 août 2010.

Chaque année, des centaines d’oiseaux sont perdus partout au Canada; pourtant, de simples précautions suffiraient à elles seules à faire diminuer ce nombre.
Juste pour vous donner quelques statistiques, en 2010, au Québec seulement, 211 oiseaux ont été répertoriés perdus/trouvés/volés, notamment 88 cockatiels (calopsittes) et 35 perruches. Trente-et-un de ces 211 oiseaux ont retrouvé leur foyer. Notre taux de réunion l’an passé était de l’ordre de 14,69 %.

En 2011, au Québec seulement, 305 oiseaux ont été répertoriés perdus/trouvés/volés dont 123 cockatiels et 78 perruches. Quatre-vingt de ces 305 oiseaux ont retrouvé leur foyer. Cette année notre taux de réunion est de l’ordre de 26,22 %. Plus de 25 % des oiseaux retrouvent donc leur famille grâce aux gens qui s’investissent dans la cause de Perroquetsecours.

Sachez que si vous perdiez votre oiseau, vous trouverez en Perroquetsecours un outil indispensable contenant de l’information qui peut vous aider dans vos recherches ainsi qu’une famille de bénévoles ayant à cœur la cause des oiseaux perdus/trouvés/volés et chez qui vous trouverez aide, réconfort et soutien.
La clé du succès pour retrouver votre oiseau est la persévérance.

Josée Dubreuil Responsable Perroquetsecours.com
Image
Avatar de l’utilisateur
Mijo
Administratrice et propriétaire
Administratrice et propriétaire
 
Messages: 27898
Inscription: Mar Juil 19, 2005 8:17 pm
Sexe: Femme
Ville: Mirabel, Québec
Pays: Canada

Messagepar Mijo » Jeu Fév 02, 2012 8:37 pm

Comment l'éviter!

Chaque année, des centaines d’oiseaux sont perdus partout au Canada; pourtant, de simples précautions suffiraient à elles seules à faire diminuer ce nombre. Lorsqu’un oiseau fait son entrée dans notre vie, il est primordial d’établir des consignes que tous les membres de la famille, y compris les enfants, doivent observer.

Il est possible de sécuriser l’environnement de notre oiseau afin de réduire au minimum les risques de fugues et ce, à peu de frais.

Il est faux de croire qu’une moustiquaire empêchera votre oiseau de sortir : un seul coup de bec suffit à la déchirer. Toutefois, un léger rideau qui bat au vent ou un store vénitien posé à la fenêtre suffirait à dissuader l’oiseau de s’approcher.

Il est également erroné de croire qu’un oiseau aux ailes taillées ne peut pas voler ou qu’un oiseau habitué au vol libre reviendra toujours; cependant, il est impératif de lui apprendre le rappel et le hop. Si l’oiseau a été entraîné à revenir vers vous, il le fera même dehors, en supposant qu’il ait les ailes pleines évidemment et qu’il en soit capable. Un oiseau aux ailes taillées peut être surpris ou emporté loin par le vent et sera à la merci des prédateurs.

Les gens ont tendance à croire qu’un oiseau qui nous aime ne nous quittera pas. Si un oiseau s’envole, c’est par réflexe, c’est que quelque chose l’a surpris ou lui a fait peur; ça n’a rien à voir avec l’amour que l’oiseau vous porte. Aller se balader dans les rues avec un oiseau sur l’épaule, qu’il ait ou non les ailes taillées, c’est prendre le risque de le voir un jour s’envoler.

Un oiseau sur l’épaule, c’est vite oublié lorsqu’il pèse une plume, tandis qu’une porte non verrouillée laisse entrer les visiteurs non avisés qu’un oiseau est en liberté. Chaque accès devrait être pourvu d’un verrou en hauteur non accessible aux enfants. Il n’est pas toujours possible d’avoir une entrée fermée (sas) quand on vit en logement, mais un rideau de bambou créera un obstacle et une barrière psychologique que l’oiseau ne franchira pas, si jamais on oubliait de verrouiller une porte; de plus, le mouvement du rideau suffirait à lui seul à faire décamper l’oiseau oublié sur l’épaule.

Les harnais et les transporteurs sont sécuritaires et pourtant, ils sont trop souvent des sources d’accident. Fixer le harnais avec deux élastiques au lieu d’un seul, c’est deux fois plus sûr; il ne faut pas oublier de toujours vérifier la solidité et l’état des attaches. Mettre une ceinture ou un gros élastique autour du transporteur, dans le sens de la longueur, afin d’éviter qu’il ne s’ouvre en deux ou que l’oiseau n’ouvre la porte une fois à l’extérieur, ça ne demande que quelques secondes et ça permet d’éviter des accidents.

Ne laissez jamais votre oiseau dehors dans une cage sans surveillance. Beaucoup trop d’accidents sont rapportés à la suite d’un coup de vent ou d’une attaque perpétrée par un chat ou un autre prédateur.

Dans un but préventif, dès l’arrivée de votre oiseau ou le plus tôt possible, il est impératif de prendre des photos de lui, de faire une vidéo, d’enregistrer les sons qu’il émet et de noter le numéro de sa bague s’il en a une. Ces simples gestes pourront vous être très utiles advenant la perte de votre oiseau.

Sachez que si vous perdiez votre oiseau, vous trouverez en Perroquetsecours un outil indispensable contenant de l’information qui peut vous aider dans vos recherches ainsi qu’une famille de bénévoles ayant à cœur la cause des oiseaux perdus/trouvés/volés et chez qui vous trouverez aide, réconfort et soutien.

La clé du succès pour retrouver votre oiseau est la persévérance.

Josée Dubreuil Responsable Perroquetsecours.com
Image
Avatar de l’utilisateur
Mijo
Administratrice et propriétaire
Administratrice et propriétaire
 
Messages: 27898
Inscription: Mar Juil 19, 2005 8:17 pm
Sexe: Femme
Ville: Mirabel, Québec
Pays: Canada

Messagepar Misshake » Ven Fév 03, 2012 10:44 am

En lisant le témoignage de Jojo (que je n'avais jamais lu sur le forum), je me suis demandée comment tu avais fais pour créer réellement "Perroquets Secours" et comment tu l'as développé...

Ici en France, comme vous vous en doutez tous, il n'y a rien qui y ressemble. Je ne sais même pas où passent tous les oiseaux perdus car il doit y en avoir beaucoup...
Mais d'un autre côté, comme la "cause" perroquets est très mal connue, même par les propriétaires de ces oiseaux, je ne saurais dire si vraiment les gens penseraient à faire ce genre de démarche... Même si certains nous prouvent le contraire en venant ici !! :lol:

Je me posais donc la question en quoi consistait à monter, développer, s'occuper, d'une telle "association".
*** Monseigneur et Milady*** : youyous du Sénégal (18 ans)
Avatar de l’utilisateur
Misshake
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2298
Inscription: Sam Sep 24, 2011 11:16 am
Localisation: 35 Bretagne
Ville:

Messagepar jojo » Ven Fév 03, 2012 2:33 pm

Je vous dirais qu'en saison basse comme présentement, on planifie notre année, les conférences et événements à venir pour y faire de la prévention et pour aller chercher des bénévoles, familles d'accueil, partenaires et familles d'adoption. On a vu au ravitaillement pour la prochaine saison estivale pour que les oiseaux qui séjourneront en famille d'accueil ne manque de rien. C'est pas le temps de courir après notre monde et les cages en saison forte. Présentement, personnellement j'y passe entre 2 et 3 heures par jour car en plus, nous faisons la mise à jour du site en contactant les gens qui ont perdu ou trouvé un oiseau pour savoir ce qui en est advenu et c'est également le temps de l'impôt pour l'organisme.

En saison estivale, nous y passons entre 2 et 5 heures par jour, dépendant du nombre d'oiseaux perdus, trouvés et volés. De plus, nous avons une nouvelle politique de confidentialité qui fait que toutes les informations personnelles sont gardées confidentielles par Perroquetsecours à moins que la personne y renonce par écrit donc, nous manipulons tout les avis de recherches et c'est nous qui acheminons les informations aux propriétaires dans le but de protéger à la fois les gens et les oiseaux.

J'ai une excellente adjointe aux avis de recherches. Notre travail consiste entre autres à faire parvenir les procédures aux gens qui perdent ou qui trouvent un oiseau, de les soutenir et de les guider dans leur recherche. Nous scrutons le net afin de faire les rapprochements entre les oiseaux perdus et ceux qui sont trouvés et effectuons les téléphones lorsque nous croyons y être parvenu. Nous envisageons élargir nos horizons aux autres provinces en recrutant d'autres adjoints aux avis de recherches pour se faire, car le Québec, l'Ontario et les maritimes prennent tout notre temps en saison estivale. Nous aimerions couvrir l'europe également mais nous en sommes au stade embryonnaire.

Nous avons d'excellentes familles d'accueil et nous en recrutons toujours. Nous manquons de bénévoles pour scruter le terrain, surtout l'hiver lorsqu'un oiseau est perdu car vous comprendrez que même si j'aimerais pouvoir me téléporter, je ne peux me déplacer personnellement pour chaque oiseau perdu même si j'aimerais le faire. Les bénévoles visitent aussi les familles d'accueil et d'adoption pour en vérifier le sérieux, plusieurs nous font parvenir également des avis de recherches vus dans leur secteur ou sur le web ou des oiseaux suspects à vendre ou autres.

Nous avons aussi d'excellents partenaires, comme les refuges qui accueillent certains cas lourds qui nous sont soumis, comme les commanditaires qui allègent notre fardeau en ce qui attrait aux cages, à la nourriture, aux jouets, aux soins vétérinaires en nous offrant des rabais et parfois même des gratuités ou en offrant nos objets promotionnels en vente sur leurs sites ou autres. Ces objets promotionnels sont offerts aux gens dans le but d'arriver à aider au financement des coûts que tout cela engendre.

De plus, nous publions sur plusieurs sites dont celui-ci, pour donner le plus de visibilité possible aux oiseaux. Nous publions également sur 911parrotalert, notre égal mondial et anglophone. C'est un travail de longue haleine mais nous sommes dévoués à cette cause. Notre paye, c'est lorsqu'un oiseau rentre au bercail et tout ça n'aurait jamais pris forme sans la perte de Billy mon jardine...mais la récompense ultime pour ma part serait de le retrouver !

Désolée pour le roman !
Dernière édition par jojo le Sam Fév 04, 2012 11:36 pm, édité 1 fois.
Jojo
Présidente Perroquetsecours
Image
Avatar de l’utilisateur
jojo
PerroquetSecours
PerroquetSecours
 
Messages: 10231
Inscription: Jeu Juin 01, 2006 7:21 pm
Localisation: Montérégie QC
Ville:

Messagepar Misshake » Ven Fév 03, 2012 2:58 pm

Merci Jojo pour tous ces détails !!! Ca confirme ce que je pensais... Je n'avais pas saisi toute l'ampleur de ton (votre!) travail, même si je soupçonnais que vous ne faisiez pas que releguer les informations entre propriétaires et trouveurs...

Je pense du coup qu'ici je suis vraiment dans l'incapacité de suivre ce genre de démarche... Je n'ai absoluments pas le temps (en partant du principe de la même sollicitation que chez vous) pour gérer une stucture ce genre, je ne connais vraiment personne capable de faire partie d'un tel projet, ne peut pas faire famille d'accueil personnellement (et pareil, connais très peu, voir pas du tout en fait, de gens capable de faire ça), sans compter l'investissement en argent dès débuts...

Vous faites vraiment un travail énorme, et ca manque cruellement ici je pense... Mais pour ca il faudrait déjà réussir à sensibiliser les gens sur la cause aviaire, et c'est pas gagné je pense !

En tout cas, si jamais votre rêve de vous étendre à l'Europe peut se réaliser, je serai ravie de pouvoir donner un coup de main à mon échelle si c'est possible !!
*** Monseigneur et Milady*** : youyous du Sénégal (18 ans)
Avatar de l’utilisateur
Misshake
Poicephalus
Poicephalus
 
Messages: 2298
Inscription: Sam Sep 24, 2011 11:16 am
Localisation: 35 Bretagne
Ville:

Messagepar jojo » Ven Fév 03, 2012 3:23 pm

Merci Misshake, je garde votre offre précieusement ! :wink:
Jojo
Présidente Perroquetsecours
Image
Avatar de l’utilisateur
jojo
PerroquetSecours
PerroquetSecours
 
Messages: 10231
Inscription: Jeu Juin 01, 2006 7:21 pm
Localisation: Montérégie QC
Ville:


Retourner vers Le magazine

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités